Marque Bretagne

L'usine de fabrication de masques, bretonne et solidaire

La Coop des Masques est née de notre volonté de regrouper tous les acteurs économiques et toutes les structures directement concernés autour d’un projet commun : relancer la fabrication de masques en Bretagne.

La Coop des Masques sera une SCIC 

Au sein d’une même entité, ce projet est porté par les bénéficiaires mais aussi par les collectivités territoriales et les citoyens. D’intérêt collectif, la SCIC associe une grande variété d’acteurs à la fois publics, privés mais aussi des citoyens. La Coop des Masques sera donc une SCIC, société Anonyme, à capital variable, afin de nous adapter au fil du temps et d’accueillir d’autres sociétaires.

Un projet d’avenir avec des objectifs précis

  • Un approvisionnement pérenne et territorialisé de Meltblown
  • Une production mesurée, portée par de nombreux acteurs de production de masques qui ne souhaitent plus jamais être en manque de matières premières et de matériels ou devoir les acheter à prix fort, 
  • Une politique de prix transparente,
  • Une pérennisation de l’emploi localement.

30 à 40 emplois

Notre objectif est de produire pour les acteurs de la région, hors pandémie. Nous sommes déjà en contact avec différents partenaires et avons recensé de nombreuses demandes. Le projet va générer 36 postes salariés au siège en Côtes d’Armor.

Je soutiens La Coop des Masques

En devenant membre de la SCIC, je soutiens
un projet responsable et solidaire

Une course contre la montre !

Pour être productifs à l’automne, nous devons commander dès maintenant les machines et réaliser un stock de tissu pour sécuriser les six premiers mois. Aussi, la rapidité de mobilisation de notre capital social est essentielle. Les acteurs privés et publics délibèrent en ce moment et certains se sont déjà engagés dans la SCIC.

Les étapes de création de la Coop des Masques
Les prochaines étapes de la Coop des Masques

Nous avons besoin de vous

Comme vous nous l’avez exprimé par les dizaines de milliers par mails et lettres de soutien depuis deux mois, nous avons pris la décision d’ouvrir le capital à tous les citoyens de la région qui ont compris qu’il fallait reprendre nos destins en main.

Je soutiens un projet qui a du sens

En devenant membre de la SCIC, je soutiens
l’économie locale.